Yves Rocard

(1903 – 1992)

Ce texte vous explique le lien entre le « Chercheur Trouveur » Yves Rocard et la Fontaine Magnétique.

Yves Rocard découvre que l’eau des rivières souterraines, par les frottements qu’elle réalise sur le lit de ses parois minérales, et au cours de sa trajectoire sinueuse créent ainsi d’importants courants électriques, et donc par conséquence des champs magnétiques. Ces derniers vont à leur tour dynamiser et polariser l’eau.

Cette découverte est transposée dans la Fontaine Magnétique par les champs magnétiques qu’elle contient.

Yves Rocard, physicien français, s’intéressa à la fin de sa vie au biomagnétisme et à la sourcellerie. Il écrivit plusieurs livres à ce sujet.  Il meurt en 1992, année où la Société française de physique, « en hommage à l’ensemble de ses œuvres » créera le prix qui porte actuellement son nom.

Yves Rocard, biomagnétisme et sourcellerie

 Certaines personnes détectent les faibles variations du champ magnétique terrestre qui sont souvent associées à des accidents géologiques.  Ces accidents, le plus souvent associés aux failles, sont associé à la présence de cours d’eau souterrain.

La thèse de Rocard était donc très simple: les sourciers ne détectaient pas l’eau elle-même, mais les variations du champ magnétique qu’elle génère par les frottements qu’elle réalise sur les parois des rivières souterraines.

Dans la Fontaine Magnétique, l’eau est contenue dans un récipient en verre sans plomb, et donc ne bouge pas.  Par contre, la dynamisation s’effectuera par le mouvement des champs magnétiques de l’anneau supérieur lévitant.

Quelque chose d’Yves Rocard, passionné de sourcellerie, existe dans le personnage du professeur Tryphon « Tournesol » dans les aventures de Tintin, lorsqu’on le voit utiliser son fameux pendule.

Placeholder